Test : Vane, la forme avant tout le reste

0
75
Test Vane la forme avant tout le reste

Pour sortir du lot, les jeux vidéo indépendants doivent miser sur quelque chose qui les différenciera du reste des productions. Certains trouvent de nouvelles mécaniques de gameplay (Braid), d’autres prennent le parti pris de jouer sur leur direction artistique comme Vane. Premier jeu du studio Friends & Foe, Vane est un titre aux multiples inspirations. Mais le fond vaut-il autant que la forme ? Réponse dans les lignes ci-dessous.

La blague est de courte durée

Test Vane la forme avant tout le reste 1Vous l’aurez sans doute compris derrière cet intertitre plus que clair, Vane est un échec malgré deux ou trois bonnes idées. On est en face d’un jeu à la qualité technique médiocre. Presque tout est fait pour qu’on désinstalle le titre de Friends & Foe. Vraiment. Plusieurs fois, j’ai pesté contre le jeu à cause des angles de caméra complètement à la ramasse. Cette dernière se calait directement dans l’environnement, m’empêchant de voir où j’allais. Bien sûr, les défauts ne s’arrêtent pas là. J’ai été bloqué aussi dans les décors à plusieurs reprises sans avoir la possibilité de m’en extirper. La seule solution était de relancer la partie en reprenant au dernier checkpoint. C’était sans compter sur la distance entre deux points de sauvegarde. En effet, le jeu est divisé en quatre chapitres avec à chaque début un checkpoint et c’est tout. On doit refaire entièrement le niveau même si celui-ci est court. Une perte de temps, d’autant plus que la maniabilité de notre personnage est approximative.

Notre petit humain est lent et réagit parfois à côté de la plaque quand on lui demande de faire telle action. Mais le plus gros problème de Vane selon moi, c’est son level-design. On ne sait tout simplement pas où aller. Au départ, on est lâché dans le désert sans savoir dans quelle direction se diriger. Puis le problème revient une nouvelle fois dans les ruines où on passe une bonne partie du temps à ne savoir quoi faire. On perd du temps, on se bat contre les bugs, on râle contre le personnage, rien n’est fait pour qu’on passe un agréable moment.

C’est clairement dommage car Vane débute par une superbe mise en scène où notreTest Vane la forme avant tout le reste 2 personnage est pris dans une tempête à base d’éclairs et de fortes bourrasques, tentant de rejoindre d’anciennes ruines. L’immensité des environnements donne envie de les explorer comme on l’avait fait jadis dans Shadow of The Colossus ou The Last Guardian. On sent nettement l’inspiration des jeux de Fumito Ueda dans la balance. La direction artistique à base de triangle apporte un charme indéniable à Vane surtout que l’environnement change sous nos pieds. Auditivement, le premier jeu de Friends & Foe s’en tire très bien que ce soit au niveau des bruitages ou encore de cette musique synthwave qui nous accompagne durant toute l’aventure.

J’avais repéré Vane en fin d’année dernière, j’ai tout de suite été sous le charme de sa direction artistique. J’aurais dû m’arrêter là tant ce jeu est une déception. Les points positifs ne peuvent contrebalancer avec les tares techniques du titre contrairement à un The Last Guardian. Heureusement, il se termine rapidement (5h environ). Je ne peux que vous recommander de passer votre chemin.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.