Test : Trials of The Blood Dragon

1
610
test trials of the blood dragon

Le délire Blood Dragon, initié par Ubisoft Montréal, date de 2013 avec le stand-alone Far Cry Blood Dragon qui était une sorte d’hommage aux films des années 80 (Robocop, Terminator…). On incarnait Rex Colt, cyber commando, qui doit sauver le monde de la destruction. Complètement cliché et fun, Far Cry Blood Dragon était une initiative audacieuse. Durant la conférence d’Ubisoft à l’E3 de cette année, le duo de développeur de Redlynx, habillé comme les LMFAO, ont annoncé le jeu Trials of the Blood Dragon. Marié le trial et l’ambiance WTF de Blood Dragon est un pari risqué, voici donc le test de Trials of the Blood Dragon.

Un peu de sang de dragon ?

test trials of the blood dragonTrials of the Blood Dragon est en quelque sorte la suite de Far Cry Blood Dragon, on y incarne les enfants de Rex Colt, Rox et Slay, qui participent à la 4ème guerre du Vietnam afin de sauver le monde. Toujours baigné dans l’univers des 80’s, ce Trials se démarque par l’ajout de phases de plate-formes en 2D et autres joyeusetés. Sauf qu’on déchante assez vite quand on découvre ces nouveautés. En effet, la jouabilité est flottante notamment lors des sauts. Le gameplay manque de précision et le level-design de fraîcheur. Là où les développeurs de Redlynx confirment leurs talents, ce sont dans les phases à moto. On retrouve les bonnes sensations de Trials Fusion, agrémenté d’un grappin et d’un flingue. Au premier abord, l’utilisation de ces deux éléments grâce au stick droit déroutent un peu puis on prend le pli. Reste que l’équilibre du soft est perturbé par la partie plate-forme mal conçu notamment les niveaux en jet-pack qui vous fera perdre votre chevelure.

Heureusement l’ambiance du titre sauve un peu la mise. De Miami à Tokyo en passant par l’espace, Trials of the Blood Dragon varie les situations. Typé très années 80 comme dit précédemment, le jeu puise son inspiration dans les films et séries du genre comme Miami Vice ou Indiana Jones. Qui plus est, les délires patriotiques américains et les méchants communistes sont toujours présents. Mais voilà, le titre se termine approximativement  en trois bonnes heures. Assez chiche sachant qu’il ne propose pas de multijoueur, ni d’éditeur de pistes comme Trials Fusion. Seulement un classement en ligne est disponible. De plus, Trials of the Blood Dragon est un titre correct côté graphisme avec des effets de lumière bien flashy, eighties oblige. Comme pour Trials Fusion, on note des chargements de textures un peu tardives dès qu’on recommence une course. La bande-son est assurée par Power Glove, qui avait officié sur Far Cry Blood Dragon. On retrouve donc des sonorités électroniques à base de synthé entre autre. A noter que le jeu est en version originale sous-titré en français ce qui est un bien fou pour nos oreilles.

Trials of The Blood Dragon est une semi-déception dû à des phases de plate-forme pas franchement inspirées ou totalement raté. Heureusement le jeu excelle dans les parcours à moto et l’ambiance générale du titre. Vu le manque de contenu, il serait plus judicieux d’attendre une baisse de prix pour ce Trials of The Blood Dragon.

1 COMMENT

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.