Test : Shadow of The Colossus

0
563
Test Shadow of The Colossus 1

La Playstation 2 a été un très grand succès commercial et critique pour Sony dans les années précédentes. De nombreux jeux ont trouvé écho auprès des joueurs du monde entier. Pour ma part, les God of War, GTA San Andreas, Dragon Ball Z Budokai et Tenkaichi ont été de véritables claques dans ma carrière vidéoludique. D’autres beaucoup moins comme Shadow of The Colossus qui m’ennuyait terriblement. Ce n’est qu’aujoud’hui, j’ai pris la pleine mesure de l’œuvre de Fumito Ueda. Décortiquons ce périple tragico-romantique à travers ces quelques lignes.

Remake of the year

Treize ans après sa sortie PS2, Shadow of The Colossus revient dans une version remake qui est tout simplement le plus beau remake à ce jour sur nos consoles. Bluepoint Games, à qui l’on doit les remasters d’Uncharted The Nathan Drake Collection, Gravity Rush ou encore les trois premiers Metal Gear Solid sur PS3, s’est complètement dépassé pour arriver à ce résultat extraordinaire. Les développeurs sont repartis de la base pour reconstruire Shadow of The Colossus. Chaque pixel, chaque éclairage, chaque ombre, ont été retravaillés pour permettre à l’œuvre de Fumito Ueda d’atteindre un niveau jamais égalé pour un remake. Il reste quand même quelques écueils comme une animation encore rigide de notre héros et de son destrier ainsi que l’IA de ce dernier. La caméra peut-être elle aussi capricieuse dans certaines situations. Mais tous ces petits désagréments s’oublient au fil de l’aventure comptée par le maître japonais.

Seize colosses pour la vie

Test Shadow of The ColossusQuoiqu’il lui en coûte, notre héros se rend sur des terres interdites afin de ressusciter son amour. Pour cela, il doit affronter seize colosses aussi hauts que des immeubles. Chaque antagoniste a un point faible qu’il faut détecter sur son corps. Chaque combat est unique dans son approche. Avec notre épée de la taille d’une aiguille, on doit défaire chaque colosse. Aucun autre ennemi n’intervient dans Shadow of The Colossus, c’est une aventure solitaire où notre seul but est de ressusciter notre bien-aimée. De vastes plaines, des déserts et autres forêts luxuriantes sont les décors que l’on rencontre durant notre aventure.  Ces lieux hors-normes nous font ressentir la solitude de notre héros. Les colosses sont les seuls êtres avec qui ont établi une relation même si elle reste conflictuelle. C’est très paradoxal comme situation car on doit se confronter à ces colosses qui n’ont rien demandé. On a presque de la peine pour eux malgré notre quête. On passe réellement d’une émotion à une autre jusqu’à la fin mémorable qui a marqué tant de joueur.  La musique agrémente déjà cette œuvre ô combien puissante notamment quand on bat un colosse. L’aventure de Shadow of The Colossus est complète de bout en bout.

Vous l’aurez sûrement compris, j’ai été happé du début à la fin de Shadow of The Colossus. Malgré un gameplay simpliste et quelques détails frustrants, c’est réellement l’aventure en elle-même qui prend tout son sens dans ce jeu. La grandeur des espaces, les émotions, la relation avec les colosses sont tant de choses qui font de Shadow of The Colossus une pièce maîtresse du catalogue Playstation 4.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.