Test : Okami HD

0
212
Test Okami HD

La Playstation 2 a eu une ludothèque de folie durant toute sa vie. De nombreuses pépites ont émergé sur cette console, des franchises y sont nées et continuent d’être développées encore sur PS4 aujourd’hui. En vrac, on peut citer God of War, Kingdom Hearts, Burnout ou encore Okami. C’est de ce dernier dont on va parler dans cet article avec la ressortie de son version HD sur PS4, Xbox One et PC.

Jeu envoyé par l’éditeur 

Reresortie

Test Okami HD 1Okami revient donc cette fois dans un vrai remaster HD. Oui car le jeu était déjà ressorti sur PS3 avec le sous-titre HD en 2012. Capcom a choisi de le remettre une troisième fois en rayon en proposant une résolution allant jusqu’à la 4K sur PC, PS4 Pro et One X. La remasterisation du titre ajoute la possibilité de jouer en écran 16/9 ou 4/3 et à des mini-jeux pour remporter des récompenses durant les temps de chargement. Sur PC, on ne peut que choisir entre trois modes pour la qualité graphique du jeu sans plus de précisions. Une déception pour ceux qui aiment pousser leurs bécanes à fond.

Ce passage au Full HD rend le titre du feu studio Clover à la pointe du cel-shading. Déjà à l’époque de la PS2, la prise de risque dans le choix de cette direction artistique avait payé en voyant Okami recevoir les éloges de la presse spécialisé. En 2017, le jeu n’a rien perdu de son charme, on est heureux de retrouver Amaterasu, Issun et Susano dans ce remaster. Pour ceux ayant loupé les précédentes sorties, on suit la déesse du soleil Amaterasu, réincarnée dans le corps du loup blanc Shiranui qui poursuit le démon Orochi ayant été libéré de sa prison. Pour l’aider dans sa quête, elle pourra compter sur Issun et le Pinceau Céleste qui permet de combattre les yokais et d’aider la population locale. Au fur et à mesure de l’aventure, notre animal apprend de nouvelles techniques de calligraphie afin de résoudre ses missions. Le monde d’Okami est vaste, il faut entre 30 et 40 heures pour en voir le bout. Tout le gameplay tourne autour du Pinceau Céleste, qui est réellement notre arme durant le jeu. Le seul bémol qu’il y avait à l’époque et qu’il y a encore aujourd’hui, c’est le manque de souplesse dans la caméra durant les affrontements. On est amené souvent à la recentrer. Quant aux musiques, elles sont d’une perfection incroyable collant à l’onirisme du titre d’Hideki Kamiya. Okami propose des doublages à base de bruits rigolos. Les personnages sont très bavards notamment Issun, le petit rigolo. Le titre comporte toujours autant d’humour sans paraître lourd. Pas besoin d’en dire plus, vous savez le principal.

Okami HD a été un vrai coup de cœur en 2007 sur PS2. Dix ans après, le jeu de Capcom et de Clover est d’une pureté inégalée dans leur direction artistique et dans la générosité de cette aventure. A petit prix, Okami HD est une perle à découvrir ou redécouvrir pour les plus nostalgiques.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here