Test : Hitman 2, le meilleur jeu d’infiltration ?

0
81
Test : Hitman 2 le meilleur jeu d’infiltration ?

Alors que Snake et Sam Fisher se cachent toujours on ne sait où, un autre maître de l’infiltration revient sur le devant de la scène. Son petit nom n’est d’autre que 47 et il va parcourir six nouvelles destinations dans Hitman 2. Entre 2016 et 2018, il s’en est passé des choses du côté d’IO Interactive, développeur historique du grand chauve. Ils ont racheté la licence Hitman à Square Enix, ont dû remercier quelques employés et s’accoquinent désormais avec Warner Bros pour ce nouvel épisode. Hitman 2 peut-il devenir le meilleur jeu d’infiltration de ces dernières années ? Réponse avec l’Agent 47.

Des cartes immenses

En 2016, Hitman opérait un reboot bienvenue après l’épisode Absolution beaucoup trop tourné vers l’action malgré ces qualités. Sous la houlette de Square-Enix à cette époque, Hitman pris le pari de découper le jeu de façon épisodique, le but étant de pousser les joueurs à explorer les cartes dans les moindres détails. Pour Hitman 2, Warner Bros et IO Interactive ont décidé de sortir le jeu complet avec plus ou moins la même recette qui a fait le succès du premier jeu. Hitman 2 reprend là où le précédent s’était arrêté et nous dévoile six nouvelles destinations éclectiques. D’un appartement au bord de la plage à un quartier de Bombay en Inde, 47 va se balader pour éliminer ses cibles de toutes les manières possibles. Le dépaysement est total, on est clairement surpris à chaque niveau que ce soit par l’immensité du terrain de jeu ou de la multitude de détails qui rend les environnements très riches. Hitman 2 bénéficie aussi d’un petit gain graphique par rapport à son prédécesseur. Les éclairages sont plus fins (l’arrivée dans la dernière mission), les couleurs plus éclatantes ou encore la modélisation des environnements sont un cran au-dessus qu’avant.

Le génie d’IO Interactive

Mais ce qui nous intéresse le plus, c’est le level-design des niveaux dans Hitman 2. LesTest Hitman 2, le meilleur jeu d’infiltration cartes sont très grandes cependant c’est surtout comment est agencé tout le niveau en lui-même qui est fou. Un niveau peut s’étaler sur plusieurs étages ou quelques kilomètres, on sera toujours plus ou moins surpris de découvrir de nouveaux endroits. Hitman 2 étant un jeu de patience, cartographier un niveau prend du temps. Chaque lieu pourra être le théâtre d’un accident ou d’un meurtre tant les possibilités sont encore très nombreuses. La mallette fait son retour, on pourra alors transporter ce qu’on veut pour atteindre nos cibles. Si la recette de base reste la même, Hitman 2 rajoute quelques améliorations. On peut dorénavant se cacher dans les hautes herbes ou la foule, les miroirs ont maintenant des reflets ce qui rend les meurtres dans les salles de bains plus difficiles et il y a aussi du picture-in-picture qui permet de surveiller les moindres faits et gestes des gardes par moment. Hitman 2 n’est clairement pas un jeu d’action et les gunfights sont des plus pauvres de ce côté. Mais Hitman est une licence d’expérimentation où l’on va trouver le meilleur angle d’attaque pour arriver à nos fins. On recommencera plusieurs fois afin d’établir la stratégie parfaite. Qui plus est, chaque destination renferme beaucoup de défis, ce qui permet une grande rejouabilité sur toutes les cartes.

Du contenu à foison

Outre ce mode solo gigantesque, Hitman 2 dévoile un nouveau mode multi, le mode Ghost, où deux joueurs s’affrontent et ont pour but d’éliminer les mêmes cibles mais dans deux réalités différentes. Une fois le meurtre réalisé par un des joueurs, le second n’a que 20 secondes pour compléter l’objectif. On note aussi le retour des contrats où chaque joueur peut créer un contrat et le partager aux autres. Le mode Sniper est aussi présent où l’on doit éliminer trois cibles en Autriche et faire le meilleur score. Les cibles éphémères font également leur retour avec en premier lieu un certain Sean Bean. Et enfin pour les possesseurs du Hitman de 2016, la possibilité de refaire les niveaux de la saison 1 avec les améliorations d’Hitman 2. De quoi découvrir ou redécouvrir d’excellentes destinations.

L’infiltration est un genre qui mériterait plus de considération de la part des éditeurs et des joueurs car Hitman 2 est le parfait exemple où l’on peut allier gameplay malin et environnement de toute beauté. Avec l’absence de concurrence, Hitman 2 est un très bon jeu d’infiltration qui a su bonifier une recette qui avait fait ses preuves en 2016. La fin de l’année 2018 est placée sous le signe du code-barre.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.