Test : Déraciné, la VR selon From Software

0
69
Test Déraciné la VR selon From Software

Si From Software est plus connu pour la série des Dark Souls et Bloodborne, le studio japonais tente une incursion dans le monde de la réalité virtuelle avec Déraciné sur Playstation VR. Main dans la main avec Sony, Déraciné est un jeu narratif à mille lieux des habitudes de l’entreprise nippone. Que vaut ce nouveau jeu VR ? Je vous parle de mon expérience sur Déraciné.

Esprit es-tu là ?

Test Déraciné la VR selon From SoftwareUn jeu From Software est souvent un petit événement en soi durant ces dernières années. Alors qu’en Sony annonce un jeu VR développé par ce studio, tout le monde le surveille du coin de l’œil. Déraciné est un jeu narratif où l’on incarne un esprit errant dans une grande maison où vivent six orphelins. Le tout se joue aux moves avec la possibilité de se téléporter pour les déplacements, d’interagir avec les personnages qui sont figés dans le temps, d’utiliser un anneau qui peut stocker la vie pouvant ainsi redonner la vie à un être vivant (animal, plante…). On possède aussi une montre qui permet d’avancer ou de reculer dans le temps qui sera ici au centre de l’intrigue. Déraciné oscille entre le jeu narratif et enquête où l’on doit faire avancer l’histoire en réalisant des actions avec certains objets bien définis que l’on stocke dans un inventaire.

La bâtisse regorge de pièces à visiter pour découvrir la vie de ces orphelins. On est même amené à explorer l’extérieur de la maison ainsi qu’un petit théâtre où les enfants ont l’habitude de se produire. Le scénario de Déraciné est assez nébuleux, on comprendra ce qu’il faut faire mais le but final du jeu reste flou selon moi. L’ensemble du jeu manque de clarté et d’indications sur ce que l’on doit faire surtout dans sa dernière partie. Même s’il on est dans un jeu From Software, un petit coup de pouce n’aurait pas été refus tant l’ennui pointe vite le bout de son nez. Car en effet, à part se téléporter de pièce en pièce pour trouver les bonnes interactions à faire, il n’y a pas grand-chose de plus à réaliser dans Déraciné. Le jeu se termine en moyenne en 5 heures de temps, aucune rejouabilité n’est à prévoir qui plus est.

Heureusement le titre du studio japonais bénéficie d’un univers et d’une ambiance soignée.Test Déraciné la VR selon From Software Les personnages sont très bien doublés en français ce qui renforce l’immersion, élément important quand on parle de réalité virtuelle. Malgré ce sentiment d’être plus spectateur qu’acteur, on a quand même envie de savoir ce qui arrive à ces orphelins. On regrettera que l’histoire qui tourne autour du temps et de la vie ne soit pas assez mis en valeur à travers les objets que sont la montre et l’anneau. On ne les utilise pas assez à part à certains moments précis de l’aventure. De plus, les temps de chargement sont longs entre chaque chapitre, un fait négatif qui peut encore faire décrocher du jeu.

Déraciné semblait bien se profiler sur le papier. En réalité (virtuelle), on a à faire à une sorte de film interactif où le gameplay fait le minimum syndical. Cependant, l’univers et la narration du jeu sauvent un peu la mise des orphelins de From Software. Déraciné est une expérience spéciale que je ne saurais recommander à plein tarif.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.