Preview : The Legend of Zelda : Link’s Awakening

On commence cette dernière semaine de juin avec Nintendo qui a ramené les démos de l’E3 2019 en France. J’ai eu la chance d’être invité afin de tester plusieurs jeux et quoi de plus normal que de commencer par celui que beaucoup personnes attendent : The Legend of Zelda : Link’s Awakening. Véritable pépite de la Game Boy en 1993, Link’s Awakening s’offrira une cure de jouvence le 20 septembre prochain. Première prise en main qui s’annonce prometteuse.

Un parti pris

Preview The Legend of Zelda Link’s AwakeningLa première chose qui étonne au premier regard, c’est la direction artistique de ce Zelda. A mi-chemin entre de la patate à modeler luisante et l’aspect chibi des personnages, Link’s Awakening ne plaira pas à tout le monde. Pour ma part, j’ai eu du mal à la révélation du jeu puis l’avoir réellement en face de moi, m’a fait réviser mon avis. Le jeu est mignon tout plein et le rendu impressionne. L’ambiance qui se dégage des différents endroits remet directement dans le monde de Zelda. On revient avec plaisir sur un titre comme ça.

Après un Breath of The Wild en 3D, un retour à la 2D pouvait sembler impensable. Et pourtant, on a cette impression d’être comme chez soi mais avec cette touche de modernité pour accueillir de nouveaux joueurs. Me concernant, j’ai débuté les Zelda avec A Link To The Past, je ne suis donc pas perdu dans le monde de Link’s Awakening

Pour cette démo, on commençait avec Link qui se réveillait chez deux personnes l’ayantPreview The Legend of Zelda Link’s Awakening secouru de son naufrage. Armé de son bouclier, Link devait retrouver son épée afin d’avancer sur l’île de Cocolint. Notre héros se déplace dans toutes les directions contrairement à la version Game Boy. L’épée et le bouclier sont assignés à une touche chacune. Le bouclier peut servir à pousser certains obstacles comme de repousser les attaques des ennemis afin d’ouvrir leurs gardes. On peut aussi charger ses coups. D’autres armes comme l’arc et les bombes feront leurs retours.

Un éditeur de donjons sera aussi prévu mais étant injouable durant cette session. L’ajout des amibos a été aussi confirmé avec l’apparition d’un amibo Link spécial Link’s Awakening. Les précédents amibos de la série seront aussi compatibles et pourront apporter des bonus durant l’aventure.

Ce premier contact avec The Legend of Zelda : Link’s Awakening a été des plus enchanteurs et il me tarde de remettre la main dessus. On est clairement sur un jeu qui joue sur la nostalgie tout en apportant de la fraîcheur grâce à son style graphique. Le 20 septembre, il risque d’avoir du monde qui s’échoue sur l’île de Cocolint.

electrostreetfr
Je suis Cyril, c'est moi qui est derrière electrostreet.fr depuis 2015. Ce blog, c'est mon repère où je parle jeux vidéo et high-tech. Si tu veux en savoir sur mon parcours, la page À Propos t'en apprendra plus.

1 COMMENT

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

DERNIERS ARTICLES

PS5 : quels jeux au lancement ?

Sony et Microsoft seront au coude à coude en fin d’année avec le lancement de leurs nouvelles machines : la PS5 et la Xbox Series...

Xcloud, mon avis sur le cloud gaming de Microsoft

Alors que la France arrive à la fin de son confinement le 11 mai prochain normalement, le dématérialisé aura été là pour contenter les...

Nioh 2, une suite toujours exigeante

Alors que Nioh premier du nom a mis 13 ans avant de sortir (2017), Nioh 2 quant à lui, aura mis seulement 3 ans...

Test : Scourgebringer (Early Access)

Chez les indépendants, il est monnaie courante de sortir un jeu en early access afin d’avoir le retour des joueurs. C’est cette option qu’a...

Edito #7 : La blogosphère jeux vidéo ne se renouvèle pas

Un blog est un type de site web utilisé pour la publication périodique et régulière d’articles personnels. Ceci est la définition d’un blog. Aujourd’hui,...
dolor Aliquam sem, pulvinar mattis suscipit non massa elit. amet, felis leo