Preview : Dragon Ball Xenoverse 2

Les adaptations en jeu vidéo de Dragon Ball Z n’ont pas fini d’arriver sur nos consoles. Après Dragon Ball Xenoverse, Dragon Ball Extreme Butoden et Dragon Ball Fusions au Japon (sortie en France début 2017), c’est au tour de Dragon Ball Xenoverse 2 d’entrer dans l’arène avec une bêta qui s’est déroulée le week-end dernier sur Playstation 4. Sans plus attendre, voici mes premières impressions sur le jeu.

Xenoverse 1.5

Après avoir fait les beaux jours de la PS2 et s’être plus ou moins planté sur PS3, Dragon Ball abordait une nouvelle formule avec Xenoverse premier du nom. Le titre se classait dans la catégorie jeux de baston avec un fort aspect MMORPG où on pouvait créer notre propre personnage. Le rêve de nombreux fans a donc été exaucé avec plus ou moins de brio. Cependant, DBZ Xenoverse avait quelques défauts comme une caméra capricieuse et des combats pas très passionnants par moment.

preview dragon ball xenoverse 2Dans Xenoverse 2, l’histoire se passe deux ans après celle du premier jeu. On rejoint la Police du Temps avec un nouveau héros qu’on a soi-même customisé. On a toujours le choix entre les 5 races déjà présentes précédemment. Dans cette bêta, on avait la possibilité de transférer notre sauvegarde de Xenoverse avec les techniques, l’équipement et l’argent récoltés dans le premier épisode. On arrive dans la nouvelle ville au nom de Coton City, qui est beaucoup plus grand que Toki City. Il semblerait qu’il y est beaucoup de choses à faire avec notamment la visite de lieux mémorables du manga comme le vaisseau de Freezer. Une nouveauté qui me semble essentielle de souligner, c’est l’apparition d’un véhicule volant en forme de vaisseau spatial pour se déplacer. C’était clairement une plaie de se déplacer dans Toki City tant notre personnage ne courrait pas vite. Ici une pression sur L2 permet d’accélérer les déplacements en véhicule.

Concernant l’histoire, on reprend le concept de la ligne du temps modifiée par Towa et Mira. On devra alors réparer la timeline en combattant les ennemies célèbres de la saga. Néanmoins, des méchants des OAV comme Slugh et Thalès feront leur apparition directement durant l’histoire principale que l’on connait tous. Pour le moment, leurs présences restent un mystère qu’il faudra découvrir à la sortie. D’autre part, les quêtes parallèles sont de retour et permettront d’augmenter les statistiques de notre personnage. On retrouve le même arbre de compétences qu’avant ainsi que les différentes façons d’interagir dans un MMO.

La partie qui nous intéresse reste le gameplay. Ce dernier n’a pas trop bougé, ce qui estpreview dragon ball xenoverse 2 plutôt dommage. A première vue, on serait en face d’un Xenoverse 1.5 mais manette en main, on voit que les combats ont gagné en intensité. Les déplacements sont beaucoup plus vifs, on peut poursuivre son adversaire en appuyant sur carré ou sur carré plus croix. On peut toujours se téléporter derrière après l’avoir envoyé dans les airs. Les affrontements gagnent en dynamisme par rapport au premier Xenoverse. Par contre, l’exécution des techniques et des méga-techniques sont toujours les mêmes en appuyant respectivement sur R2 et L2+R2. Il est possible de passer directement au stade de Super Saiyan 3. La concentration du Ki est encore considérée comme une technique, ce que je déplore dans les jeux Xenoverse. Enfin graphiquement, Dragon Ball Xenoverse 2 est plus lisse qu’avant mais reste proche de l’épisode précédent. Aucun bug notable n’est à déplorer durant cette phase de bêta.

Pour mes premiers pas sur Dragon Ball Xenoverse 2, je n’ai pas été perdu pour un sou. On retrouve les mêmes menus, le même gameplay à deux-trois variantes et des graphismes plus fins. N’ayant pas été complètement conquis par Dragon Ball Xenoverse l’année dernière, j’attends d’en voir beaucoup plus pour me faire un avis définitif. Pour finir, sachez qu’une bêta ouverte aura lieu du 14 au 17 octobre exclusivement sur Playstation 4.

electrostreetfr
Je suis Cyril, c'est moi qui est derrière electrostreet.fr depuis 2015. Ce blog, c'est mon repère où je parle jeux vidéo et high-tech. Si tu veux en savoir sur mon parcours, la page À Propos t'en apprendra plus.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

DERNIERS ARTICLES

Ghost of Tsushima : le non-test

J’ai tant redouté ce moment mais j’y suis. Je vais enfin écrire sur Ghost of Tsushima. J’ai la dernière exclusivité de Playstation depuis sa...

Avis : Nanoleaf Canvas

Il y a maintenant plus de deux ans, j’ai déménagé dans un nouvel appart. Bien entendu, les murs étaient vides et la décoration se...

Test: The Last of Us Part II, la suite qui divise

Dans le monde du jeu vidéo, faire des suites est monnaie courante. On peut très vite se retrouver avec une série de plusieurs jeux...

PS5 : quels jeux au lancement ?

Sony et Microsoft seront au coude à coude en fin d’année avec le lancement de leurs nouvelles machines : la PS5 et la Xbox Series...

Xcloud, mon avis sur le cloud gaming de Microsoft

Alors que la France arrive à la fin de son confinement le 11 mai prochain normalement, le dématérialisé aura été là pour contenter les...
felis quis, id, Donec suscipit dapibus venenatis, ante. commodo efficitur.