Final Fantasy 7 Remake sortira le 3 mars 2020
Jeux Vidéo Preview

J’ai joué à Final Fantasy VII Remake – Gamescom 2019

26 août 2019

Final Fantasy VII Remake est bien une réalité et sortira le 3 mars 2020. Pour l’occasion, Square Enix avait ramené la démo de l’E3 dans ses cartons pour la Gamescom 2019. J’en ai donc profité pour aller tester ce jeu dont tout le monde parle et dont je n’ai jamais joué à l’opus original sur PS1. L’affront est réparé et j’ai plein de choses à dire sur cette démo très conséquente de FF7 Remake.

Le Cloud du spectacle

Bien entendu, je connais la série des Final Fantasy, j’ai même joué au 8ème épisode sans jamais le finir (il ressort début septembre sur consoles) mais ce FF7 Remake m’avait clairement tapé dans l’œil durant ses premières vidéos. J’ai donc eu la chance de tester la démo de l’E3 2019, traduite et doublé en allemand. Heureusement que le jeu vidéo est universelle ou presque mais j’ai réussi à terminer la démo de FF7 Remake.

Cloud de retour dans FF7 RemakePremière chose qui surprend sur cet essai, c’est la beauté du jeu. C’est juste magnifique grâce un Unreal Engine 4 maîtrisé sur la portion proposée. Les éclairages, les visages, les décors, tout est fait pour qu’on s’imprègne de l’univers de Cloud et qu’on y rentre facilement. Je retrouve donc Cloud et Barret s’infiltrant dans le réacteur Mako, on commence à s’aventurer quand deux gardes font leur apparition à l’écran. C’est alors que rentre en jeu le système de combat. Fini le tour par tour, on va directement frapper les gardes puis on passe en pause active, ce gros ralenti, qui permet de choisir les attaques, les magies ou les objets à utiliser durant le combat. Tout se fait dans la fluidité et on ne perd jamais de rythme durant le combat. On peut aussi switcher avec Barret qui dégainera son machine gun intégré ou encore combiner des attaques avec Cloud.

Puis vint l’heure du boss Scorpion vu et revu dans les vidéos. Ce dernier m’a donné un peu de fil à retordre du fait que ma compréhension de l’allemand se limite à « Hallo » et d’autre part car il avait une bonne barre de vie. Le combat fut desBarret dégainera son machine gun plus dynamiques et stratégiques par moment à évitant ses missiles et autres rayons lasers. Au fur et à mesure que le combat avançait, la jauge d’étourdissement du Scorpion se remplissait pour que Cloud lâche sa limit break, cette grosse attaque chorégraphiée qui fait pas mal de dégâts. Switchant avec Barret, on se cachait derrière des débris pour éviter les lasers du boss. On y observe aussi un bouton d’esquive qui permettait de passer entre les missiles. La démo se terminait sur la défaite du Scorpion et l’explosion du réacteur.

Ce premier contact avec Final Fantasy VII Remake m’a mis une petite claque tant la mise en scène, le gameplay, la musique ou encore les graphismes fonctionnement à merveille et de concert pour délivrer une excellente démo. Le seul regret, c’est que le jeu final sera épisodique et qu’il faudra attendre entre chaque segment. Difficile surtout si le jeu est cet acabit tout du long. Final Fantasy 7 Remake est un de mes coups de cœurs de la Gamescom 2019.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.