Dying Light s'est remontré à la Gamescom 2019
Jeux Vidéo Preview

Démo Dying Light 2 – Gamescom 2019

21 août 2019

Annoncé à l’E3 2018, Dying Light 2 est venu faire coucou à nouveau à la Gamescom 2019. L’année dernière toujours à Cologne, j’avais pu voir une démo de 45 minutes qui détaillait les conséquences de nos choix sur les environnements et l’histoire. Ici, j’ai assisté à une démo de 30 minutes où combats, parkour et infiltration se mêlaient.

Entre modernité et moyen-âge

L’open world de Dying Light 2 est fascinant, les artistes chez Techland ont un gros travail sur la direction artistique du jeu. La démo commençait dans un des QG de la ville où Aiden Caldwell, notre héros infecté, allait rencontrer Juan, Matt et Franck. En contre-bas de l’immeuble, une altercation éclatait entre Franck et une autre milice, les Renégats. Franck est vite mis au sol et blessé, c’est alors qu’intervient Aiden qui nettoie la zone.

Les milices ennemies seront présentes dans Dying Light 2Pas le temps de chômer, un objectif se déclenche sur un toit. On doit suivre une camionnette et le rattraper. Notre héros est des plus agiles, on voit le parkour en action avec l’ajout de deux items : un grappin et un parachute. Le premier permet de passer des précipices en deux secondes tandis que l’autre permet de mieux gérer une chute et pourquoi pas atterrir dans un building à travers une fenêtre cassée. Arrivant non loin de l’objectif, Aiden tombe dans un nid de zombies. La tension monte et notre héros doit trouver un moyen de s’échapper. Mission réussie. Mais revoilà la camionnette, perdu de vue quelques secondes auparavant. Aiden dégage le premier ennemi puis menace le conducteur qui se dirige vers la forteresse des Renégats.

Arrivé devant, un pont levis s’abaisse pour nous laisser entrer. La mission passe en mode infiltration où l’onLe Colonel de Dying Light 2, ennemi ou ami ? doit aller buter le Colonel. Sur notre route, on apprend que Franck précédemment blessé, vient de mourir. Aiden souhaite quand même en découdre et s’infiltre à l’intérieur. Il est accueilli comme il se doit par les sbires du Colonel qui l’amènent à ce dernier. Notre héros se retrouve alors avec une décision à prendre : Tuer le Colonel ou ouvrir les pompes qui libérera une zone engloutie. Il prend le deuxième choix, s’ensuit un combat contre les Renégats. Aiden peut utiliser le grappin pour s’aider durant le combat en faisant tomber des barils sur les ennemies par exemple. L’autre nouveauté est que si on est à court de munitions à un moment, on peut utiliser la crosse de notre fusil pour se défendre.

Aiden bat le dernier antagoniste puis décide d’ouvrir les vannes. On découvre alors une nouvelle cité qui est jusque là engloutie par les eaux. Durant la démo, certains choix auront des conséquences sur la suite de l’histoire. Dying Light 2 semble bien parti pour corriger ce qui lui manquait dans le premier jeu, à savoir un bon script avec des embranchements. D’après le lead designer, il faudra entre 15 et 20h pour un premier run, ce qui correspond à environ 50% du contenu du jeu. Le reste dépendra de vos choix. Côté technique, Dying Light 2 impressionne par son esthétisme et l’animation des visages. De l’aliasing était présent durant la démo qui était une build alpha. La musique sera composée par Olivier Derivière, déjà l’oeuvre sur A Plage Tale : Innocence. Le jeu sortira aussi sur les prochaines consoles en plus de la PS4 et de la Xbox.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.