Death Stranding: J’ai passé 20h avec Kojima

Hideo Kojima est une des figures emblématiques qui symbolise le jeu vidéo. Il a été mis sous le feu des projecteurs grâce à la saga Metal Gear Solid, édité chez Konami pendant plus de 20 ans. Alors quand on a appris que le contrat entre les deux parties était rompu, on se demandait bien ce qu’allait devenir le papa de Snake. En 2015, il rebondit en reformant Kojima Productions et annonce dans la foulée le projet Death Stranding. Novembre 2019, Death Stranding sort et j’ai bien sûr pris part au voyage à côté de Sam. Je vous raconte les débuts de mon escapade dans le dernier jeu d’Hideo Kojima.

Death Stranding, le vrai jeu de Kojima

Les paysages de Death Stranding sont époustouflantsDerrière ce sous-titre un peu pompeux, j’aimerais vous partager mon ressenti sur les 20 premières heures de jeu sur Death Stranding. Kojima est devenu indépendant après sa débâcle avec Konami. Death Stranding et Kojima Productions transpire la signature du créateur. Déjà, Hideo Kojima a pu retrouver ses collaborateurs précédents comme Yoji Shinkawa. Il a aussi établi un contrat d’exclusivité avec Playstation avec qui il a de très bonnes relations depuis des années. Concernant le jeu en lui-même, il a pu s’entourer d’un casting qu’il admirait depuis des années. Norman Reedus, Mads Mikkelsen, Guillermo Del Toro, etc…Kojima est un grand fan du 7ème art, on sent qu’il tend à se rapprocher de ce secteur dont il aimerait tant faire partie en recrutant des acteurs qu’il chérit.

Death Stranding est aussi un jeu Kojima par son scénario qui se laisse découvrir au fur et à mesure. Pour être honnête, j’ai clairement du mal à comprendre où veut en venir Hideo Kojima après 20h de jeu. C’est un peu pareil qu’avec la communication du jeu durant son développement. On avance pas à pas, suivant les missions de coursier qui nous sont données et on tente de découvrir ce qui se cache réellement derrière ces Échoués. J’aurais très bien pu renoncer à Death Stranding vu le peu d’avancés après 20h mais un jeu Kojima, c’est la promesse de « voir » quelque chose à la fin. C’est pour cela que j’irais jusqu’au bout même si cela est mauvais ou non. Peu d’œuvre dans le jeu vidéo prenne des risques avec leur scénario.

Death Stranding et la randonnée

Sam Porter Bridges est un coursier qui parcourt le monde dévasté de Death Stranding. Il lui a étéDeath Stranding vous coupera le souffle donné comme mission de reconnecter les gens entre eux. Une tâche importante qui lui fera traverser des paysages désolants comme magnifiques. Death Stranding s’organise comme un monde ouvert, ce qui pouvait me rebuter un peu. Car oui, les mondes ouverts sont parfois chiants à parcourir, surtout à pied ou à cheval (coucou Red Dead Redemption). Cependant avec Death Stranding, j’ai vraiment ressenti ce sentiment de liberté par ses décors naturels qui sont somptueux à gravir ou descendre. Je ne m’ennuie pas à crapahuter entre les étendues de roches ou autres plaines verdoyantes. C’est une vraie réussite dans ce domaine.

Alors que je m’étais forcé à finir Metal Gear Solid V The Phantom Pain à l’époque, avec Death Stranding c’est tout autre. La structure du jeu est beaucoup efficace, le scénario bien que mystérieux est intriguant et donne envie de poursuivre. Le monde parcouru est varié et apporte un réel vent frais dans la façon dont on traverse un open-world. Il me reste encore beaucoup à découvrir mais nul doute que j’irais jusqu’à la fin car Death Stranding reste un jeu atypique dans le jeu vidéo.

electrostreetfr
Je suis Cyril, c'est moi qui est derrière electrostreet.fr depuis 2015. Ce blog, c'est mon repère où je parle jeux vidéo et high-tech. Si tu veux en savoir sur mon parcours, la page À Propos t'en apprendra plus.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

instagram

Derniers articles

Nioh 2, une suite toujours exigeante

Alors que Nioh premier du nom a mis 13 ans avant de sortir (2017), Nioh 2 quant à lui, aura mis seulement 3 ans...

Test : Scourgebringer (Early Access)

Chez les indépendants, il est monnaie courante de sortir un jeu en early access afin d’avoir le retour des joueurs. C’est cette option qu’a...

Edito #7 : La blogosphère jeux vidéo ne se renouvèle pas

Un blog est un type de site web utilisé pour la publication périodique et régulière d’articles personnels. Ceci est la définition d’un blog. Aujourd’hui,...

Death Stranding: J’ai passé 20h avec Kojima

Hideo Kojima est une des figures emblématiques qui symbolise le jeu vidéo. Il a été mis sous le feu des projecteurs grâce à la...

Adresse : Virtuel Center – Vannes

La réalité virtuelle est encore un marché tout jeune. En 2019, on a quand même vu Oculus diversifier son offre avec l’Oculus Quest qui...
luctus leo sem, ut leo. Aliquam justo