Danger – 4h30

La musique électronique est un vaste domaine où il est difficile de s’y retrouver. Bien entendu, différentes sonorités plaisent plus que d’autres. Pour ma part, j’ai du mal à adhérer à tout ce qui tourne autour de la house. J’ai besoin de quelque chose qui monte en puissance, de plus virulent, rugueux, qui accroche les oreilles et me fait bouger la tête en rythme. Et pour cela, je me suis remis à écouter Danger. Malgré que sa fiche Wikipédia le classe dans l’electro house, j’adore cette artiste et sa patte musicale.

Originaire de Lyon, Franck Rivoire de son vrai nom, est un artiste qui prend son temps. Son premier EP, 09/14 2007, est sorti en 2007 et m’avait bluffé avec le morceau 11h30. Super pêchu, joyeux, le titre est vraiment fait pour les dancefloors et autres festivals. Cependant, c’est en 2010, qu’il va littéralement me retourner le cerveau avec le track 4h30. Il débute le son en samplant le thème musical du film L’Exorciste pour s’envoler dans son propre imaginaire. Ce titre est une perle qui restera graver dans ma tête pendant de long mois et encore aujourd’hui.

La raison pour laquelle je me suis remis à écouter Danger est toute simple. Il participe à la bande-son du prochain jeu vidéo du studio indé français The Game Bakers, Furi. Coincé quelque part dans ma tête, les sons de Danger m’ont marqué à l’époque et rien que le premier morceau dévoilé pour l’OST de Furi m’a de nouveau accroché l’oreille. Nommé 6h24, le titre est déjà efficace sans le jeu sous les yeux alors imaginez lorsqu’on découpera notre adversaire à coups de katana. Concernant Furi, j’aurais l’occasion d’en reparler très rapidement sur le blog. A savoir que la bande-son du jeu est composée par Carpenter Brut, Danger, The Toxic Avenger, Waveshaper, Lorn, Scattle et Kn1ght. Que du beau monde pour un projet qui retient toute mon attention.

Enfin pour terminer, Danger prépare son premier album et fera découvrir quelques morceaux lors son concert à la Gaîté Lyrique à Paris le 30 juin, dans deux jours donc. J’ai hâte de pouvoir entendre les premières sonorités d’un premier album fort attendu depuis longtemps.

2 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *