Try Again : Soldats Inconnus – Mémoire de la Grande Guerre

Soldats Inconnus est un jeu qui traine depuis un long moment sur le disque dur de ma PS4. Après la guerre bactériologique de The Division, j’avais besoin de faire une « pause » avant l’arrivée d’Uncharted 4 The Thief’s End. Le jeu d’Ubisoft Montpellier était donc une formidable alternative. Je l’ai fini hier soir et j’ai pris une sacrée gifle émotionnelle. Retour sur un petit jeu qui a tous les atouts d’un grand.

avis Soldats Inconnus Les deux guerres mondiales qu’a connues le monde, sont souvent traiter en termes de FPS dans le monde du jeu vidéo. Pour preuve, le prochain Battlefied 1 revient sur les terres du conflit de la Première Guerre Mondiale. Soldats Inconnus a pris le contre-pied à l’époque en proposant un jeu d’aventure où quatre personnages partagent leurs histoires. Anna, Karl, Emile et Freddie sans oublier le chien Walt, sont les personnages principaux de la Grande Guerre de Soldats Inconnus. Si les histoires sont plutôt simples, la narration est intéressant grâce à l’intervention de la voix-off du narrateur.

Concernant l’aspect graphique, c’est l’Ubi Art qui a été utilisé. Crée par Michel Ancel, le papa de Rayman, la touche BD contraste avec les thèmes sérieux qu’aborde le jeu. C’est ici toute la force du jeu notamment dans la dernière partie du soft où certains passages sont assez durs émotionnellement malgré cet aspect cartoon. Pas besoin de réalisme pour provoquer de fortes sensations au joueur. Cependant, là où cela est plus difficile, c’est la fin qui pour ma part est injuste et tellement terrible à la vue de l’humanité qu’elle dégage. On ressent alors toute la peur du personnage et on comprend son geste, du moins pour moi. De plus, les nombreuses archives que l’on peut lire tout au long du jeu, rend l’émotion encore plus forte. Le thème principal est aussi une réussite.

Soldats Inconnus – Mémoires de la Grande Guerre n’est peut-être pas le jeu le plus abouti en terme de gameplay mais ce n’est pas pour ça qu’on y joue. On y joue pour découvrir quatre histoires toutes aussi intéressantes les unes que les autres et surtout pour l’émotion que suscite ce jeu.

electrostreetfr
Je suis Cyril, c'est moi qui est derrière electrostreet.fr depuis 2015. Ce blog, c'est mon repère où je parle jeux vidéo et high-tech. Si tu veux en savoir sur mon parcours, la page À Propos t'en apprendra plus.

2 COMMENTS

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

DERNIERS ARTICLES

PS5 : quels jeux au lancement ?

Sony et Microsoft seront au coude à coude en fin d’année avec le lancement de leurs nouvelles machines : la PS5 et la Xbox Series...

Xcloud, mon avis sur le cloud gaming de Microsoft

Alors que la France arrive à la fin de son confinement le 11 mai prochain normalement, le dématérialisé aura été là pour contenter les...

Nioh 2, une suite toujours exigeante

Alors que Nioh premier du nom a mis 13 ans avant de sortir (2017), Nioh 2 quant à lui, aura mis seulement 3 ans...

Test : Scourgebringer (Early Access)

Chez les indépendants, il est monnaie courante de sortir un jeu en early access afin d’avoir le retour des joueurs. C’est cette option qu’a...

Edito #7 : La blogosphère jeux vidéo ne se renouvèle pas

Un blog est un type de site web utilisé pour la publication périodique et régulière d’articles personnels. Ceci est la définition d’un blog. Aujourd’hui,...
vulputate, mattis vel, tempus justo ut id