Avis : Legion – Pilote

1
88
avis legion pilote

Alors que le Playstation VR et Ni-oh me prennent la plupart de mon temps en ce moment, j’ai pris la peine de regarder le pilote de Legion en fin de semaine dernière. Cette nouvelle série dans l’univers des super-héros et plus particulièrement dans celui des X-Men, ne fait pas les choses comme les autres. Avec derrière la caméra, un certain Noah Hawley, responsable de la très bonne adaptation télévisée de Fargo disponible sur Netflix, on ne pouvait que s’attendre à quelque chose de qualitatif. Voici mon avis sur le pilote de Legion.

Un univers unique

Avis Legion PiloteProvenant de l’écurie Marvel, Legion alias David Charles Haller, fait sa première apparition dans le comics New Mutants numéro 25 en mars 1985. Il est en fait le fils du professeur Xavier, leader des X-Men. Il a comme pouvoir de créer différentes personnalités ayant chacune un pouvoir unique. Pour la série, c’est Dan Stevens qui incarne le mutant. Ce dernier se retrouve enfermé dans un hôpital psychiatrique où on le fait passer pour un schizophrène. L’endroit et son atmosphère 60’s est assez dingue, on ressent déjà la folie au début de l’épisode. Qui plus est, Rachel Keller et Aubrey Plaza viennent compléter la galerie de personnages du lieu. Le trio d’acteurs livre une prestation exemplaire qui nous permettent de tenir le fil de l’épisode tant ce dernier est dénué d’informations et nous perd par moment.

En effet, le réalisateur nous emmène dans l’esprit de David où l’on se demande si ce que l’on voit est réel ou non. Tout au long de l’épisode, Noah Hawley joue avec le spectateur grâce au montage que ce soit visuel ou sonore, le format de l’image ou le choix de la musique. Rien n’est laissé au hasard. On sent clairement l’inspiration des films de Wes Anderson dans les décors ou même ceux de Stanley Kubrick. Rien que le nom de l’hôpital fait tilt : Clockwork Hospital. Suivre l’esprit de Legion n’est pas de tout repos, on passe des sixties, aux années 80 pour terminer dans le futur proche. Les deux seuls reproches que l’on peut faire à ce pilote, c’est qu’on peut être vite perdu et que le doute est permis sur la suite tant ce premier épisode a mis la barre très haute.

Alors que les films et séries de super-héros ont du mal à se renouveler, Legion apporte un vent frais unique dans le monde du petit écran. Noah Hawley arrive à s’approprier l’univers des X-Men pour en faire quelque chose d’unique qu’on n’avait jamais vu jusqu’ici. Si des réserves peuvent être émises sur la suite des événements, on a envie d’y croire quand on voit la performance de Dan Stevens aka David Charles Heller.

1 COMMENT

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here